Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texte

Norma

Opéra
Date à venir: lundi 28 mai 2018 20:00

Lieu:

BELLINI

MAI 2018
LUNDI 28, 20H
MERCREDI 30, 20H
JUIN 2018
VENDREDI 1, 20H
DIMANCHE 3, 16H
MARDI 11, 20H

Norma

BELLINI
Opéra en deux actes sur un livret de Felice Romani,
d’après la tragédie d’Alexandre Soumet, Norma ou l’infanticide.
Éditions Ricordi
1831
Spectacle chanté en italien, surtitré en français

 

MAI 2018
LUNDI 28,
20h - MERCREDI 30, 20h

JUIN 2018
Vendredi 1er, 20h - DIMANCHE 3, 16h - MARDI 5, 20h

Spect. n° 13

Ouverture de la location : Samedi 7 avril - Tarif lyrique

Attention pour ce spectacle, l’achat des places sera limité à 4 billets par personne

 

 

Mise en scène Nicola Berloffa
Scénographie Andrea Belli
Costumes Valleria Donata Bettella
Lumières Marco Giusti

Orchestre Symphonique de Bretagne
(Directeur Musical Grant Llewellyn)
Direction musicale Rudolf Piehlmayer

Choeur de l’Opéra de Rennes
Direction Gildas Pungier

Pollione Angelo Villari
Oroveso Christophoros Stamboglis
Norma Daniela Schillaci
Adalgisa Claudia Pavone
Clotilde Sophie Belloir
Flavio Florian Cafiero

Production du Theater St. Gallen (Suisse)

Avec Carmen et La Traviata, c’est l’une des grandes héroïnes de l’opéra au XIXe

L’une des plus sauvages aussi.

Norma, la druidesse gauloise, va aller jusqu’à sacrifier les enfants qu’elle a eus de l’infidèle Pollione, le chef des soldats romains. La passion, la folie de vengeance, le crime font d’elle un monstre, mais elle est d’abord une femme déchirée, pantelante, une lionne blessée. C’est bien cette figure épique qui fait de Norma la plus impressionnante des créations de son compositeur. Car Vincenzo Bellini a voulu en outre que ce rôle soit l’un des plus difficiles du répertoire, l’un de ceux que redoutent les cantatrices les mieux armées – Daniela Schillachi, nouvelle venue à Rennes mais familière de ce rôle sur toutes les grandes scènes italiennes, a d’évidence la science et l’engagement nécessaires pour relever le défi. Mais tout ne se résume pas au personnage principal : Pollione et la jeune fille qu’il aime, Adalgisa, demandent eux aussi non seulement des voix mais aussi des personnalités artistiques de premier plan, et le choeur, tout comme l’orchestre, est un protagoniste essentiel de cette haletante épopée. La première, en décembre 1831 à Milan, fut un four comme devaient l’être plus tard celles de La Traviata et de Carmen. Bellini, pour faire vivre et palpiter sa musique, avait bousculé les conventions et placé le drame et sa logique au coeur de sa partition. Et c’est cette liberté au service de l’ambition et de la vérité artistiques qui a permis à Norma de traverser les siècles pour s’imposer aujourd’hui encore, dans la mise en scène de Nicolas Berloffa, comme un ouvrage incandescent et indispensable.

 

 

Toutes les Dates


  • mardi 5 juin 2018 20:00
  • dimanche 3 juin 2018 20:00
  • vendredi 1 juin 2018 20:00
  • mercredi 30 mai 2018 20:00
  • lundi 28 mai 2018 20:00

 

Powered by iCagenda