Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texte

OPÉRA DE RENNES

renn1718-picto-opera-neige-01

Opéra de Rennes

L'Opéra de Rennes propose chaque saison une trentaine de soirées lyriques ouvertes sur quatre siècles de répertoire, de Monteverdi à la création contemporaine. Des concerts de musique dite « classique » et de musique du monde sont également proposés ainsi que des concerts de découverte accessibles à tous les « Révisez vos classiques ». L'Opéra de Rennes porte également son action culturelle hors les murs à travers l’organisation de tournées à rayonnement régional et de concerts dans les quartiers et communes environnantes.


Dessiné par le jeune architecte Charles Millardet et bâti par Pierre Louise, l’entrepreneur, ce théâtre est inauguré le 29 février 1836. L’ouverture du théâtre crée l’effervescence auprès des rennais mais le nouveau lieu est loin de faire l’unanimité de part sa forme arrondie et son parterre situé au 1er étage... Pour la petite histoire, les fameuses 44 marches pour accéder au parterre ont fait la une des journaux !

Dans la nuit du 20 au 21 février 1856, un feu de cheminée mal éteint dans le Foyer Public provoque un incendie qui ravage la salle du théâtre. Cet incendie relança les polémiques sur la forme circulaire adoptée par Charles Millardet.
Il fut question de démolir le théâtre pour le reconstruire Contour de la Motte selon un plan montrant un bâtiment simple avec une entrée principale à l’ouest et une façade à arcades fermées. Mais en 20 ans les Rennais avaient noué des relations affectives avec leur théâtre : « Tous ceux qui blâmaient le théâtre de son vivant, l’admirèrent après sa crémation ». Le Maire retira alors son projet mais plus par souci d’économie que par conviction et il fut décidé de rénover le théâtre selon les plans de Charles Millardet.

L’originalité du théâtre de Rennes est de s’intégrer dans un projet immobilier plus vaste, un véritable complexe comprenant des appartements (de chaque côté de la rotonde), une galerie faite de commerces (sous la salle de spectacle) et un café à l’extérieur du théâtre faisant le lien entre la place publique, la partie commerçante et culturelle. 

Les Rennais ont toujours appelé le bâtiment de Charles Millardet « Le Théâtre », seule salle de spectacle jusqu’en 1968, année de création de la Maison de la Culture, aujourd’hui devenue Le T.N.B – Centre Européen Théâtrale et Chorégraphique. Jusqu’en 1993, le Théâtre de la Ville accueille le lyrique : opéras, opérettes, concerts symphoniques mais aussi théâtre de boulevard.

En 1993, lorsque Daniel Bizeray prend la direction du théâtre, le Théâtre de la Ville prend une orientation uniquement musicale et devient « l’Opéra de Rennes ». Depuis 2005, la direction est assurée par Alain Surrans.

Aujourd’hui, l'Opéra de Rennes propose chaque saison une vingtaine de soirées lyriques au public de la capitale bretonne. Une programmation très ouverte sur quatre siècles de répertoire, de Monteverdi à la création contemporaine. La programmation est complétée par de nombreux concerts et plusieurs soirées de danse, dans une même diversité de répertoires. Les concerts "Révisez vos classiques", qui proposent à un public peu familiarisé à l'art lyrique une découverte de l'opéra, sont eux aussi désormais présentés hors les murs aussi bien que sur la scène de l'Opéra. Ainsi, c'est bien au-delà de sa sphère naturelle de rayonnement, pourtant large, que l'Opéra de Rennes porte son action culturelle, associant de nombreux partenaires bretons et permettant des rencontres inédites entre artistes et publics.

Historique complet de l'Opéra

Opéra et arts numériques : une rencontre féconde

De tous temps, l'opéra a été avide de nouvelles technologies. Aujourd'hui, ses stimulantes confrontations avec les arts numériques ouvrent de passionnantes perspectives.

C'est dans cet esprit que l'Opéra de Rennes s’est rapproché d’entreprises innovantes, installées en Bretagne, qui sont partie prenante du Pôle de compétitivité Images et Réseaux et qui lancent à jet continu des projets innovants de recherche dans le domaine des arts numériques et des nouveaux usages qu'ils nous promettent pour les décennies à venir. Les relations nouées avec ces entreprises ont abouti à un certain nombre d’expérimentations qui font de l’Opéra de Rennes un lieu novateur dans le domaine d’expérimentation des nouveaux usages numériques : 3D sans lunettes, opéras dans les mondes virtuels, diffusion sur Ipad avec des métadonnées sur le spectacle, diffusion en super HD, projets de parcours sonores en réalité augmentée….

Ces expérimentations sont mises en œuvre à l’occasion de grands évènements type Don Giovanni sur écrans (2009), L’Enlèvement au Sérail sur écrans (2011), La Traviata sur écrans (2013), La Cenerentola sur écrans et sa revue de presse (2015), Carmen sur écrans (2017) où l’Opéra rassemble autour de lui tous les partenaires d'une nouvelle aventure collective et tous les publics possibles.

L'idée est de transformer la diffusion d’un spectacle sur grand écran et en plein air en une fête de l'opéra, une fête à partager dans l'espace public en y conviant, de nouveau, les technologies les plus avancées dans le domaine de l'image, du son et du numérique.

En octobre 2014, l'Opéra de Rennes est partenaire d'Opportunités Digitales, Les Rencontres Francophones du Numérique.


La Digital Tech conférence à l'Opéra de Rennes le jeudi 3 décembre 2015

La French Tech Rennes St Malo a organisé le 3 décembre à Rennes, à l’occasion des Trans Musicales, une conférence internationale. Eclairer l’émergence des nouvelles tendances numériques, donner des clés pour une prospective efficace, aider à la prise de décision et parier sur les usages de demain sont l’ambition de cette journée. Pour cette première édition, les 2 thèmes de prédilection sont l’industrie musicale et les objets connectés.
http://www.ladigital.tech.


N'hésitez pas à consulter notre dossier "L'Opéra de Rennes et le numérique" réalisé par Rozenn Chambard dans le cadre de la "Rencontre Médiation & numérique dans les équipements culturels" organisée par le Ministère de la Culture le 14 octobre 2015 à la Maison des Arts de Créteil.

 

Une visite virtuelle et interactive en partenariat avec Artefacto

La société Artefacto, spécialisée dans la réalité augmentée, la réalité virtuelle et l'imagerie 3D, a concocté une visite virtuelle et interactive de l'Opéra sous forme de jeu. Une occasion unique et originale, de découvrir l'Opéra de Rennes par le biais de casques immersifs sur smartphones.

En accès libre à la billetterie de l’Opéra et en téléchargement sur les 2 stores : )

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.artefacto.clesopera
 
https://itunes.apple.com/US/app/id1236129798?mt=8

Visionnez ici la démo

 

N'hésitez pas à consulter notre dossier "L'Opéra de Rennes et le numérique" réalisé par Rozenn Chambard dans le cadre de la "Rencontre Médiation & numérique dans les équipements culturels" organisée par le Ministère de la Culture le 14 octobre 2015 à la Maison des Arts de Créteil.

Organigramme

l’Opéra de Rennes est placé sous l’autorité du Conseil Municipal de la Ville de Rennes

Maire de Rennes Nathalie Appéré
Adjoint au Maire délégué à la Culture Benoît Careil
Directrice de la Culture Corinne Poulain

L’Opéra de Rennes est un service de la Ville de Rennes et reçoit le soutien du Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine, du Conseil régional de Bretagne, du Ministère de la Culture et de la Communication (Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne) et du contrat de ville.

Directeur de l’Opéra de Rennes Alain Surrans
Délégué de production Christophe Delhoume
Administratrice Claire Pommier
Secrétaire générale Rozenn Chambard
Responsable action culturelle Marion Etienne
Chargée de communication et action culturelle Delphine Diveu
Coordinatrice administrative et budgétaire Marie Ruault
Assistant de gestion Yvan Biard
Assistante de direction et de communication Marie-Cécile Larroche
Secrétaire technique Martine Yvard
Chargée d’accueil, Billetterie Françoise Collet
Saisie comptabilité, Billetterie Myriam Daniel
Accueil-standard Amélie Cotton, Sophie Thibaud
Directeur technique Raphaël Bourdon
Régisseur général technique et artistique Sébastien Bourdon
Régisseuse général adjointe, assistante de production Camille Rouzeval
Chef costumière Anne-Céline Hardouin
Chef du service intérieur Roland Le Menn
Responsable maintenance-sécurité Jean-François Tenoux
Chef constructeur Benoît Jeusset
Chef machiniste Arnaud Douine
Chef machiniste adjoint Denis Reynard
Machinistes Gilles Dubreuil, Cédric Marchand, Lionel Selvegran, Raphaël Valente
Chef du service audiovisuel Frédéric Muller
Chef électricien Bruno Panaget
Régisseur lumière Dominique Parent
Électricien Arnaud Léon de Treverret
Agents d’entretien Nouria Aslam, Mickaël Doucet, Catherine Frostin, Stéphane Renault

Et les équipes de techniciens, ouvreurs, standardistes et locationnaires qui assurent les spectacles et l’accueil du public.


LICENCES D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES N° 1020546 / 1020547 / 1020548

Institutionnels

rennes

Partenaires culturels

logo-melismes-300px angers-nantes-opera-1  midi logomaitrise1 logo-ESPACE-DES-SCIENCES  

 atm logo  MAISON-DES-CULTURES  LesArcs2014-reduit-2  AGORA-RVB-V2

logo logo-pont-superieur-bis
 
Archives-municipales-de-Rennes  LOGOjazz-a-louest
Entreprises mécènes
  fondation fr quadri


Entreprises partenaires
 

roazon   Logo-Emile-Lafaurie2
             
Partenaires de l'action culturelle

rennes

 

L'Opéra de Rennes : Une activité ancrée dans le paysage breton, une ouverture vers l’international

Monument emblématique en plein cœur du centre historique de la ville, l’opéra propose une trentaine de soirées lyriques, ouvertes sur quatre siècles de répertoire, de Monteverdi à la création contemporaine. Des concerts classiques et des concerts Divas du Monde contribuent à tourner l’Opéra vers des horizons variés. Il  développe  une  politique  novatrice  en  matière d'ouverture vers de nouveaux publics.

Seule maison de production lyrique en Bretagne, l'Opéra de Rennes rayonne bien au-delà des limites de la ville et de la métropole. Non pas seulement dans sa région, mais aussi à l'échelon  international,  car  l'art  lyrique  ne  connaît  pas  de  frontières.  A  travers  ses collaborations avec d'autres maisons, et à travers ses connexions avec des artistes de toute l'Europe, l'Opéra de Rennes participe à un réseau international très vivant, toujours en mouvement, au sein duquel il impose l'originalité et l'image de marque de Rennes et de la Bretagne.

La réponse du public à cette politique audacieuse, avec un taux de fréquentation de 99,5 % pour les trente soirées lyriques programmées chaque saison à Rennes montre bien que l'opéra,  ici,  reste  bien  ce  qu'il  a  toujours  été  :  un  art  populaire.  S'ajoutent  à  ces représentations  les  concerts  de  proximité  dans  les  quartiers  de  Rennes  et  les  tournées régionales  qui  ont  permis  de  doubler  en  quatre  ans  le  nombre  de  spectacles  lyriques programmés chaque saison par l'Opéra de Rennes – plus de soixante aujourd'hui ! Tout cela à des tarifs très modérés qui font tomber les dernières barrières d'un prétendu élitisme.

Soucieux de défendre des valeurs associées à cette discipline artistique, l'Opéra définit de nouveaux objectifs, de développement des publics notamment, au travers de nombreux projets pour lesquels le soutien financier d’entreprises privées est nécessaire.

 

Mécénat : contribuez au rayonnement de l’Opéra en soutenant ses projets

Tissez un lien privilégié avec l’opéra qui défend des valeurs universelles :

- créativité
- démocratisation
- développement des publics
- valorisation du patrimoine
- accessibilité

Contribuez à la hauteur de vos envies ou de vos moyens

Les dons donnent droit à une réduction d’impôts sur le revenu égale à 66% de leur montant, dans la limite de 20% du revenu net imposable.
ex : Coût réel de la déduction pour un don de 150 € = 51 €


L’opéra vous remercie et vous propose des contreparties exceptionnnelles créatrices d’une relation personnelle et durable
(dans la limite de 25% du montant du don):
. invitations à des avant-premières, des répétitions
. visites des coulisses
. photos dédicacées
. mise à disposition d’espaces réceptifs*

* vous êtes une entreprise, vous pouvez également nous contacter pour louer l’opéra (grande salle et/ou foyer). Cadre prestigieux pour organiser vos évènements privés.


Contact
: Rozenn Chambard - secrétaire générale - 02 23 62 28 00 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


DONGIOVANNI 2JUIN09-84


Don Giovanni sur écran(s) le 2 juin 2009 / 1ère retransmission en direct et multidiffusion de l'Opéra de Rennes - Photographie : Laurent Guizard

Les ensembles en résidence

L’Opéra accueille deux ensembles en résidence Associé de longue date à l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Opéra de Rennes accueille au- jourd’hui deux autres formations musicales pour un compagnonnage qui durera jusqu’en 2018. Deux résidences pour faire converger projets artistiques et programmation, développement et action cultu- relle en direction des publics les plus divers.

Lire l'article de Ouest-France

Mélisme(s)

CVassallo-VH15-stabat-5crédit photo: C.Vassallo

 Mélisme(s) est un choeur de chambre créé en 2003 et dirigé par Gildas Pungier. L'ensemble a pour objectif la diffusion du répertoire vocal polyphonique. Le choeur se distingue par la singularité de son répertoire, abordant avec la même recherche de qualité sonore le romantisme allemand, les compositeurs français du fin XIXe début XXe, parmi lesquels il accorde une place de choix aux compositeurs bretons, ou encore
des oeuvres pour choeur et ensemble à vents (avec l'ensemble A Venti dirigé par Jean-Marc Philippe).

Mélisme(s) collabore régulièrement avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne ou encore l'ensemble Matheus dirigé par Jean-Christophe Spinosi. La minutie de Gildas Pungier et son travail unique sur le son ont amené le choeur à se produire sur les scènes du Théâtre des Champs-Élysées, à la Halle aux Grains de Toulouse et à la Philharmonie Luxembourg. Il a également été invité dans des festivals tels que la Chaise-Dieu, Lanvellec, Sablé-sur-Sarthe ou encore Utrecht

La pédagogie et l’écoute étant au choeur du projet artistique de Mélisme(s), l’ensemble a développée un large panel d’actions de sensibilisation en direction de différents publics, consultable ici.

Le chœur de chambre Mélisme(s) est en résidence à l’Opéra de Rennes.
Le chœur de chambre Mélisme(s) est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication/Drac Bretagne, la Région Bretagne et le Département des Côtes d’Armor.
Le chœur de chambre Ms est membre de la FEVIS (Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés)

http://www.melismes.fr/
contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le Banquet céleste

Le-Banquet-Celeste2

Le Banquet Céleste est un ensemble de musique ancienne fondé par Damien Guillon, son directeur musical. Depuis sa création en 2009, l'ensemble réunit des musiciens solistes formés dans les meilleures écoles supérieures européennes et rompus aux exigences de ce répertoire, afin de développer ensemble un travail minutieux et approfondi sur les musiques de la Renaissance et du Baroque.

Fort de ces principes, le Banquet Céleste a déjà conquis les publics de nombreux festivals prestigieux, parmi lesquels on peut citer le Festival d'Ambronay, le Festival International d'Opéra Baroque de Beaune, le Festival de Saintes, le Festival de la Chaise Dieu en France, mais aussi à l'étranger au Concertgebouw de Bruges, au Festival de Valetta Malta, ainsi qu'en Chine à Pekin et Wuhan…

Les deux premiers disques de l'ensemble consacrés respectivement aux Cantates pour Alto solo de J.S Bach , et au Psaume 51 de J.S Bach / G.B Pergolesi ont été largement salués par la critique recevant les ffff de Telerama, **** du Magazine Classico et 4 Diapasons …

Le Banquet Céleste est en résidence à l’Opéra de Rennes.
Le Banquet Céleste bénéficie du mécénat de la Fondation Orange et du soutien du Ministère de la culture DRAC, et de la Région Bretagne

http://banquet-celeste.fr/
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.